Contribuer au developpement par un appui
à l'amelioration de l'elevage en milieu paysan

Content on this page requires a newer version of Adobe Flash Player.

Get Adobe Flash player

Ecrivez nous à: manmanbef@veterimed.org.ht ou suivez nous via:

Page Facebook Poste Soundclound Chaine Youtube

Les agriculteurs, mieux armés pour développer leur entreprise

Je suis devenue une femme importante depuis que le ministère a décidé de m’accompagner dans la mise sur pied de mes projets », a déclaré Josiane, habitante de Mabial. Josiane Pierre a reçu un financement de plus de 150 000 gourdes pour l’achat de 12 cabris et pour la mise en terre de 20 000 plantules de piment. Elle se rappelle encore ses débuts. Avec le temps, Mlle Pierre a su payer les intérêts d’un prêt, à Coopeclas, réalisé dans l’exécution de son projet. « J’ai toujours fait de bonnes affaires car je m’assure que mes récoltes soient prêtes au bon moment », fait-elle savoir, fière de son succès. Josiane n’est pas le seul témoin. Plusieurs autres jeunes l’ont suivie sur le podium pour raconter leurs exploits.

Le centre de formation des paysans de Papaye, propriété du mouvement paysan de la zone, s’est transformé en auditorium pour accueillir plusieurs invités à l’occasion de la présentation d’un nouveau projet. Le secrétaire d’Etat à la Production animale, Michel Chancy, le directeur départemental de la Planification, Jean Romain Clériné, le représentant de la délégation de l’Union européenne en Haïti, Scalorsi Massimo figuraient sur la liste des invités de marque.

Devant un parterre d’agronomes, de vétérinaires, d’agriculteurs et de paysans, le Dr Camille Joseph a présenté le contexte et les résultats attendus du projet « Pwofipa n ». « C’est une réponse constructive au désoeuvrement de la jeunesse haïtienne. Ils n’ont plus besoin de venir gonfler les bidonvilles insalubres de Port-au-Prince », déclare le coordonnateur du projet. Il souligne que l’objectif du projet est de renforcer les filières porteuses à travers un appui à l’entrepreneuriat et un investissement dans les infrastructures de transformation et de valorisation des produits agricoles afin de contribuer à l’augmentation de la disponibilité alimentaire et à l’amélioration durable des conditions de vie de la population locale dans les régions ciblées comme Hinche, Thomonde, Belladère.

Fier de sa contribution à la réalisation du projet, le représentant de l’Union européenne à la cérémonie n’a pas caché sa joie. Scalorsi Massimo croit que cette nouvelle initiative permettra aux agriculteurs de prendre en main leur destin, mais aussi de mieux valoriser les ressources du terroir et leur savoir-faire. « Soutenir l’entrepreneuriat agricole constitue un levier important pour le développement local et une valeur ajoutée pour les ménages », fait-il savoir. Il rappelle que l’UE finance ce projet à hauteur de plus de 82% soit 1, 400,000 euros pour une durée de 30 mois.

De son côté, le secrétaire d’Etat à la Production animale insiste sur l’enjeu de ce projet pour le MARNDR qui est de promouvoir le développement des capacités locales et des infrastructures. Michel Chancy salue la volonté des donateurs et des partenaires dans l’exécution du projet. Il exhorte la population du Plateau central à plus de détermination et d’engouement dans la mise en oeuvre de ce projet dont le principe de base est la valorisation de l’agriculture haïtienne. Le secrétaire d’Etat signale que « Pwofipa n » assure la continuité du projet de valorisation des lacs collinaires et d’entrepreneuriat rural concourant ainsi à l’augmentation de la production locale.

Pwofipa n s’inscrit dans le cadre des Objectifs du millénaire de développement (OMD) visant à réduire de moitié la faim dans le monde. 97 nouveaux entrepreneurs et 162 autres recevront un accompagnement dans le cadre de ce projet. Le projet sera mis en oeuvre par l’ONG Agronomes vétérinaires sans frontières avec l’appui des partenaires locaux dont le Mouvement paysan Papaye, Veterimed, Coopeclas, Knfp. Le projet « Pwofipa n » coûte 1, 696, 882,53 euros et durera 30 mois."

Les agriculteurs, mieux armés pour développer leur entrepriseLe Nouvelliste | Publi  le :16 septembre 2013 Hansy Mars hansymars@gmail.comLes responsables du ministère de l’Agriculture, de l’Union européenne, les Agronomes vétérinaires sans-frontières (AVSF) et le Mouvement paysan Papaye (MPP) ont lancé, en début de week-end, à Hinche, le projet dénommé « Pwofipa n ». Ce projet d’un montant de 1, 696,882.53 euros vise le renforcement de l’entrepreneuriat et des filières de valorisation des produits agricoles.

Par : Hansy Mars hansymars@gmail.com

Source : http://lenouvelliste.com/article4.php?newsid=121336

© Tous droits reservés - Février 2013
Veterimed.org.ht est conçu et construit par Chris Chérubin
 Page Facebook
Veterimed
2, rues babiole et wilson
Pacot Port-au-Prince Haiti
Email: contact@veterimed.org.ht
Phone: (509) 3751-9476 / 3715-7421